loading
        array(6) {
  [0]=>
  object(stdClass)#42 (11) {
    ["id"]=>
    int(75)
    ["titre"]=>
    string(36) "La pige qualitative Premium Gratuite"
    ["body"]=>
    string(1594) "

Publicitor.ma

L’agence BLUE AND GREEN-Maroc a lancé le premier portail de la veille publicitaire depuis 2010, ce portail annonce aujourd’hui la gratuité d’accès à toute la profession.

La pige qualitative premium :

ACCESSIBLE GRATUITEMENT POUR TOUT LE MONDE

Publicitor.ma regroupe l’ensemble des campagnes publicitaires marocaines en ligne avec un historique remontant à 2011, un simple mode d’emploi qui vous permet de filtrer votre recherche par marque, annonceur et date de lancement de la campagne.

Destiné à un large public composé de professionnels du marché que de passionnés, publcitor.ma vous offre la gratuité de se renseigner sur les pas de vos concurrents à tout moment.

Veille Publicitaire Premium

Nos responsables de pige, collectent chaque jour les campagnes publicitaires diffusées sur les différents médias.

Le relevé est réalisé au quotidien par des agents pigistes :

  • La télévision : 10 chaines
  • La radio : 16 chaines
  • La presse : Quotidienne, hebdomadaire et mensuelle
  • Internet : Sites web, réseaux sociaux.

Une tournée des réseaux urbains de panneaux d’affichage et du street marketing sont réalisés également.

" ["valid"]=> int(1) ["redacteur"]=> int(1) ["onslideshow"]=> int(1) ["tags"]=> string(14) "106,33,107,108" ["lecture"]=> int(1605) ["published"]=> int(1592920511) ["created"]=> int(1592921529) ["modified"]=> string(19) "2022-06-28 23:33:03" } [1]=> object(stdClass)#43 (11) { ["id"]=> int(74) ["titre"]=> string(91) "Replay webinaire Radio Aswat - Marques vs Covid 19 : Quelles stratégies de communication ?" ["body"]=> string(244) "

source : radioaswat.ma

" ["valid"]=> int(1) ["redacteur"]=> int(9) ["onslideshow"]=> int(1) ["tags"]=> string(11) "103,104,105" ["lecture"]=> int(1770) ["published"]=> int(1590570534) ["created"]=> int(1590570714) ["modified"]=> string(19) "2022-06-29 18:59:14" } [2]=> object(stdClass)#39 (11) { ["id"]=> int(73) ["titre"]=> string(49) "Les investissements publicitaires en nette baisse" ["body"]=> string(1994) "

LES ANNONCEURS ONT RÉDUIT DRASTIQUEMENT LA VOILURE DE LEURS INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES. UNE MAJORITÉ A CARRÉMENT ARRÊTÉ TOUTE CAMPAGNE EN ATTENDANT DES LENDEMAINS MEILLEURS.

D’après les données de l’agence de communication Saga, la valeur publicitaire globale a fondu de 33% en mars. Par canal, l’affichage, le cinéma, et la presse écrite ont vu leurs budgets de communication se rétrécir de 100%. Mieux lotie, la radio a été moins impactée : la valeur publicitaire qui lui est consacrée a baissé du quart (-25%). Seule note positive, les investissements publicitaires réservés à la télévision se sont inscrits en hausse de 25%. La télé semble résister tant bien que mal, étant donné qu’elle reste le média le plus consommé en cette période de confinement, en dehors d’Internet. A en croire les données d’une enquête internationale réalisée par le cabinet Kantar, pendant le confinement, la consommation TV a bondi de 59% au Maroc.

Selon la même enquête réalisée auprès de 25 000 consommateurs, dans le contexte de la pandémie, le public n’attend pas que les marques arrêtent la publicité, mais qu’elles apportent une contribution positive à la société, en parlant de l’utilité de la marque dans la nouvelle vie quotidienne (77%) ; en informant sur les efforts pour faire face à la situation (75%); et en adoptant un ton rassurant (70%).

Kantar considère qu’une absence de six mois à la télévision entraînerait une réduction de 39% de la notoriété totale, ce qui pourrait retarder la reprise dans un monde post-pandémie.

" ["valid"]=> int(1) ["redacteur"]=> int(9) ["onslideshow"]=> int(1) ["tags"]=> NULL ["lecture"]=> int(1637) ["published"]=> int(1587482037) ["created"]=> int(1587482042) ["modified"]=> string(19) "2022-06-29 18:22:28" } [3]=> object(stdClass)#44 (11) { ["id"]=> int(72) ["titre"]=> string(73) "Covid-19 : Le tournage des séries télévisées de Ramadan à l’arrêt" ["body"]=> string(2636) "

LES PRODUCTEURS DU MOYEN-ORIENT N’ONT PAS PU ACHEVER LE TOURNAGE DE LEURS CÉLÈBRES SÉRIES TÉLÉVISÉES DU RAMADAN, DÉBUTANT FIN AVRIL, À CAUSE DE LA PANDÉMIE DE NOUVEAU CORONAVIRUS.

Épisodes inachevés et plateaux de tournage désertés, de nombreux studios ont dû interrompre leur tournage, à cause des mesures drastiques prises par les pays de la région pour endiguer la propagation de la maladie de Covid-19.

Face à une demande croissante de divertissement pendant ce mois, les audiences et les prix de la publicité à la télévision montent en flèche et de nombreuses productions proposent des séries télévisées pendant l’iftar et le sohour.

Drames sentimentaux, comédies familiales, sagas historiques ou thrillers haletants font le menu quotidien des chaînes, engagées dans une bataille acharnée pour l’audimat, sans compter la nouvelle concurrence des services de vidéos à la demande tels que le géant américain Netflix et les plateformes du Golfe, comme Starz Play ou WAVO.

Si des tournages ont été interrompus au Liban et au Koweït, les caméras continuent de tourner dans d’autres pays comme aux Emirats arabes unis, mais sous des règles strictes, comme la limitation de personnel non essentiel sur les plateaux.

Grand groupe médiatique panarabe basé à Dubaï, MBC « stérilise constamment les studios et les lieux de tournage » et mis en place des « unités d’urgence » médicales, affirme à la presse son porte-parole, Mazen Hayek.

En Egypte, l’un des principaux pourvoyeurs de séries télévisées, aucun ordre officiel de fermeture des studios n’a été émis. Mais « 80% des tournages ont quand même cessé », estime Achraf Zaki, chef du syndicat des acteurs.

Cette année, le nouveau coronavirus frappe durement le secteur des arts et du divertissement: les festivals sont reportés et les cinémas fermés dans de nombreux pays. Mais pour des inconditionnels, passer le ramadan sans séries est impensable.

Au total, plus de trois milliards de personnes sont confinées et la pandémie a fait 40.000 morts à travers le monde.

source : Lavieeco.com

" ["valid"]=> int(1) ["redacteur"]=> int(9) ["onslideshow"]=> int(1) ["tags"]=> NULL ["lecture"]=> int(1272) ["published"]=> int(1585938356) ["created"]=> int(1585934913) ["modified"]=> string(19) "2022-06-28 14:29:50" } [4]=> object(stdClass)#45 (11) { ["id"]=> int(71) ["titre"]=> string(44) "Baisse de 5% du marché publicitaire en 2019" ["body"]=> string(4364) "

LE CANAL DIGITAL ET LA RADIO S’EN SORTENT AVEC DES CROISSANCES DE 6,3% ET 22,7% RESPECTIVEMENT. LA PRESSE ÉCRITE, L’AFFICHAGE ET LA TV SONT EN PERTE DE VITESSE CONTINUE. D’APRÈS LES PROJECTIONS D’IPSOS, LE DIGITAL SERA LE PREMIER CANAL DE COMMUNICATION EN 2026.

 

Le marché publicitaire poursuit sa décadence. D’après les chiffres du cabinet Ipsos, entreprise de sondage spécialisée dans les études, le marché publicitaire a chuté de 5% en 2019 par rapport à la performance de l’année 2018. Les canaux qui ont connu les baisses les plus prononcées sont l’affichage (-24,1%) pour 1 milliard de DH d’investissements bruts en 2019, la presse écrite (-12%) pour 506 MDH et le cinéma (-13,7%) à hauteur de 41 MDH. Les deux seuls canaux en évolution restent la radio (6,3%) qui s’essouffle après des hausses à deux chiffres pendant deux ou trois ans, attirant en 2019 des investissements bruts de 1,18 milliard de DH et le digital (22,7%) dont les investissements ont dépassé la presse avec 693 MDH engrangés en 2019, même si la majorité des fonds vont à Facebook et Google. «Globalement, le marché marocain suit la même tendance depuis 2017. Le marché baisse au fil des mois au profit du canal digital qui continue de croître à deux chiffres. Pourtant, malgré le rétrécissement continu des dépenses des médias offline, certains indicateurs bruts montrent une croissance positive. Ce constat est, hélas, le résultat de politiques de dumping des opérateurs de marché pour attirer le maximum de budgets», déclare Lahoucine Boulman, responsable de la pige publicitaire chez Ipsos. Ce dumping concerne tous les canaux de communication qui se battent sur un marché de plus en plus étroit. Le mix-médias des annonceurs avantage de plus en plus le canal digital. Les réseaux sociaux, notamment Facebook et Instagram, connaissent en effet un réel succès parmi les annonceurs.

Un sous-investissement de grands annonceurs

Une partie du budget des annonceurs, auparavant dédiée aux médias offline, est passée aux médias online. Mais le responsable d’Ipsos déplore un autre facteur ayant contribué à la baisse des budgets: le sous-investissement des grands annonceurs en comparaison avec leur part de marché. «Cela concerne surtout les entreprises locales dont les investissements sont inférieurs à ceux des multinationales. Dans le cas des entreprises qui évoluent dans les secteurs de l’immobilier, de la banque, l’assurance et l’automobile, la recherche du retour sur investissement est un autre facteur qui explique cette baisse», déclare M. Boulman. Le canal digital permet en effet un meilleur ciblage et un retour sur investissement déterminé pour les entreprises en recherche de rentabilisation de leur budget publicitaire. Même la TV, pourtant canal de masse, est en perte de vitesse. A titre d’exemple, 2M qui capte 72% des investissements publicitaires (1,3 milliard de DH) a un chiffre d’affaires en recul de 6,5%. Le modèle de programmation de la chaîne publique orienté vers plus d’émissions télévisées mainstream s’essouffle. L’arrivée de MB5 dans le paysage médiatique marocain n’arrangera pas ses affaires. Selon les chiffres d’Ipsos, les autres chaînes (hors 2M, SNRT et Médi1TV) ont connu une hausse des investissements publicitaires de 208% en 2019, captant ainsi 5 MDH. Les 13 radios nationales semblent aussi prendre, en grande partie, un virage vers les émissions à large audience qui n’ont pas grandement amélioré leur chiffre d’affaires. En tout cas, les projections d’Ipsos montrent que le canal digital sera probablement le premier média en 2026.

source : lavieeco.com

" ["valid"]=> int(1) ["redacteur"]=> int(9) ["onslideshow"]=> int(1) ["tags"]=> NULL ["lecture"]=> int(1910) ["published"]=> int(1583227922) ["created"]=> int(1583224306) ["modified"]=> string(19) "2022-06-29 18:55:48" } [5]=> object(stdClass)#46 (11) { ["id"]=> int(70) ["titre"]=> string(78) "vidéo. affaire Bab Darna. publicité mensongère? voici le verdict de la HACA" ["body"]=> string(2377) "

La HACA a été saisie d’une plainte au sujet du spot publicitaire des projets fictifs
du groupe immobilier Bab Darna, diffusé sur la chaîne 2M au cours du mois de
ramadan et ce, durant deux années consécutives (2017 et 2018). Voici la décision
de la HACA.

2M a finalement été complètement blanchie. La justice est seule compétente pour la réparation
des dégâts occasionnés par ce conflit impliquant le groupe Bab Darna, peut-on lire dans la
décision du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), datée du 3 janvier 2020.

Le CSCA affirme avoir délibéré après avoir constaté les faits incriminés dans ce spot publicitaire,
qui ont fait l'objet de la plainte, et demandé des éclaircissements à l’opérateur concerné.

Ainsi, ajoute la même source, même si la diffusion du spot en question aurait contribué à attirer
l’attention du public en vue de bénéficier des offres annoncées, la responsabilité de la société
Soread 2M se limite au contrôle en amont de la conformité du message publicitaire aux dispositions
légales en vigueur, notamment en matière de respect de la dignité humaine, de protection
du jeune public et de lutte contre les discours incitant à la haine et à la violence, outre les
données que l’opérateur, en toute bonne intention, serait en mesure de vérifier
la véracité dans le cadre de sa relation contractuelle avec les annonceurs.
Le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle a donc décidé de classer la
plainte et d’informer son auteur de l’issue de sa requête auprès de la HACA.

Source : le360.ma

" ["valid"]=> int(1) ["redacteur"]=> int(9) ["onslideshow"]=> int(1) ["tags"]=> string(9) "42,56,102" ["lecture"]=> int(1645) ["published"]=> int(1578479410) ["created"]=> int(1578476099) ["modified"]=> string(19) "2022-06-28 14:45:42" } }

Actualités

Pourquoi publicitor.ma ?

Blue and green étant une agence de communication qui a touché à travers ses annonceurs...

Actualités

La pige qualitative Premium Gratuite

La pige qualitative Premium Gratuite

23 juin-2020
Lire la suite

Publicitor.ma L’agence BLUE AND GREEN-Maroc a lancé le premier portail de la veille publicitaire depuis 2010, ce portail...

Replay webinaire Radio Aswat - Marques vs Covid 19 : Quelles stratégies de communication ?

Replay webinaire Radio Aswat - Marques vs Covid 19 : Quelles stratégies de communication ?

27 mai-2020
Lire la suite

source : radioaswat.ma

Les investissements publicitaires en nette baisse

Les investissements publicitaires en nette baisse

21 avril-2020
Lire la suite

LES ANNONCEURS ONT RÉDUIT DRASTIQUEMENT LA VOILURE DE LEURS INVESTISSEMENTS PUBLICITAIRES. UNE MAJORITÉ A CARRÉMENT...

Covid-19 : Le tournage des séries télévisées de Ramadan à l’arrêt

Covid-19 : Le tournage des séries télévisées de Ramadan à l’arrêt

03 avril-2020
Lire la suite

LES PRODUCTEURS DU MOYEN-ORIENT N’ONT PAS PU ACHEVER LE TOURNAGE DE LEURS CÉLÈBRES SÉRIES...

Baisse de 5% du marché publicitaire en 2019

Baisse de 5% du marché publicitaire en 2019

03 mars-2020
Lire la suite

LE CANAL DIGITAL ET LA RADIO S’EN SORTENT AVEC DES CROISSANCES DE 6,3% ET 22,7% RESPECTIVEMENT. LA PRESSE ÉCRITE,...

vidéo. affaire Bab Darna. publicité mensongère? voici le verdict de la HACA

vidéo. affaire Bab Darna. publicité mensongère? voici le verdict de la HACA

08 janvier-2020
Lire la suite

La HACA a été saisie d’une plainte au sujet du spot publicitaire des projets fictifs du groupe immobilier Bab Darna,...