Actualités

Pourquoi publicitor.ma ?

Blue and green étant une agence de communication qui a touché à travers ses annonceurs...

Actualités

Retour à la liste
Moncef Belkhayat lance sa propre marque de thé « Miyaz »
26 avril-2017

Moncef Belkhayat lance sa propre marque de thé « Miyaz »

Dislog fait les choses en grand. Le groupe de Moncef Belkhayat l’a encore prouvé vendredi dernier, en annonçant à Bouskoura, devant la presse, l’agrandissement de sa plateforme logistique. Une décision importante, qui va permettre à Dislog de conforter son leadership sur le plan national dans la grande distribution.
Cela ne fait aucun doute que le groupe Dislog est devenu un leader de la distribution des produits de grande consommation au Maroc. Avec 1500 collaborateurs à travers 22 plateformes à travers le Royaume, le groupe a pour mission de distribuer des produits de grande consommation dans les différents circuits de distribution, notamment 70.000 détaillants, 1000 grossistes, ainsi que les grandes et moyennes surfaces.
Un projet gargantuesque« Le plus important pour le consommateur est de trouver nos produits sur les rayons et de faire en sorte qu’ils soient visibles », nous explique Moncef Belkhayat, PDG de Dislog. « Pour cela, nous avons besoin de moyens et structures. Il s’agit de capacités logistiques et de capacités de transports », ajoute-t-il.
« Aujourd’hui, nous inaugurons une capacité de transports et logistique de 7000m2 qui couvre les développements récents que nous avons eus, notamment le lancement d’une nouvelle catégorie de produit qui est le thé vert avec la marque MIYAZ qui a été lancée sur le marché marocain il y a quatre semaines et qui est déjà présente dans 25.000 points de vente », annonce Moncef Belkhayat au Site info.


 Ali Benhallam Directeur de la supply Chain de Dislog, note que « c’est une véritable opportunité pour accompagner le développement du groupe. Nous avons revu notre vision à l’horizon 2025 et nous avons déterminé nos besoin. Cela va nous permettre de rapatrier notre stock que l’on gère actuellement avec des prestataires logistiques en externalisé ».
La plateforme du groupe était initialement basée sur un entrepôt de 10.000 m2. « Nous avons fait une extension de 7000. Et en octobre prochain, nous allons faire une extension de 13000 m2. Au total, cela devient une plateforme de 33.000 m2 qui sera l’une des plus grandes plateformes logistiques du Maroc », affirme le patron Dislog.
Le financement a été fait grâce à des fonds propres, mais aussi à un concours bancaire. Par conséquent, « nous utilisons nos ressources de la manière la plus optimisée possible en faisant de la levée de dette auprès de notre système bancaire pour pouvoir financer notre croissance », indique Moncef Belkhayat.


Dislog est un groupe qui dépasse les 2 milliards et demi de chiffres d’affaire en 2017. « Nous sommes en croissance à 2 chiffres de manière continue depuis maintenant 12 ans et nous allons continuer sur cette voie qui est de continuer notre développement avec nos partenaires actuels, mais aussi de nouveaux partenaires », précise notre interlocuteur.
Le thé vert en est une preuve, puisque c’est une catégorie de 3 milliards de dirhams dans laquelle le groupe souhaite prendre 10% de part de marché.
Le groupe de Moncef Belkhayat a fait des analyses prospectives sur le temps. Le planning sur 2025 prévoit l’ouverture d’une deuxième plateforme centrale de la même taille que celle de Bouskoura, du côté de Kénitra sur l’axe autoroutier qui permet de pouvoir desservir le nord du Maroc vers l’axe Tanger-Tétouan, mais aussi sur l’axe Est avec Meknès, Fès, Oujda en produits distribués.
Cela va permettre d’optimiser le dégroupage des produits Dislog qui a énormément investi sur la partie informatique afin de mettre en place des techniques logistiques pour prendre un compte la dimension « fraîcheur » des produits.
Plus globalement, le groupe de l’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports se développe de manière assez structurée. « Nous avons un groupe de distribution qui avance. Nous avons un deuxième qui concerne les médias et le digital. Nous sommes en train de nous internationaliser sur la partie distribution. Nous sommes en train d’analyser les opportunités d’investissement à l’étranger. Et nous sommes en train de nous intégrer dans le cadre d’un processus industriel », résume Belkhayat.
« Le lancement de MIYAZ en est un exemple parfait puisque nous avons monté une unité de fabrication et de conditionnement à Casablanca qui nous permettra de devenir un player important dans la catégorie du thé vert marocain », conclut-il.

Source: Le site info.